Prendre racine / Ismaël Mouaraki




Pour la création de La question des fleurs, je suis parti de l’aspect vital et organique de la fleur, des thématiques souvent présentes dans mon travail. Ce qui m’a fasciné dans cette question des fleurs, ce sont les racines. Cette intelligence qui les amène à tisser des liens entre elles, à se partager l’oxygène et tous les éléments indispensables à leur vie. Des éléments que l’on retrouve finalement dans le couple et dans la société en général. La question des fleurs c’est l’opportunité de créer avec un couple de danseur·se·s dans la vie et dans la danse. La contrainte avec laquelle nous vivons actuellement n’a pas eu d’impact sur cette création : c’est un acte engagé du corps en réponse à notre situation mondiale. Puisque le droit de s’approcher, de se toucher n’est plus un acquis. Puisque nos visages sont confinés dans des couvre-visages aux coloris et motifs variés. Tous les codes sociaux qui nous lient à nos humanités sont masqués. Moins de sourires, moins de respirations, moins de touchers, moins de proximité. Ce duo nous encourage à ne pas oublier qu’il est vital de se souvenir de tous nos sens qui, justement, donnent du sens à notre humanité.


- Ismaël Mouaraki


suivre la création 
arrow&v